Diplôme d'État Supérieur de la Jeunesse,
Éducation Populaire et Sport


Le Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport est délivré au titre de la spécialité "performance sportive" ou de la spécialité "animation socio-éducative ou culturelle" et d'une mention relative à un champ disciplinaire ou professionnel. Ce diplôme atteste de l’acquisition d’une qualification dans l’exercice d’une activité professionnelle d’expertise technique et de direction à finalité éducative dans les domaines d’activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles.


A qui s'adresse la formation ?


Ce diplôme prépare à exercer l’ensemble des fonctions de direction (financières, techniques, gestions des personnes, communication). Il bénéficie d’un classification officielle (RNCP) à niveau II (Licence).

Le directeur exerce en autonomie son activité d’encadrement. Il est responsable au plan pédagogique, technique et logistique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il conçoit et conduit, par délégation, le projet de la structure. Il encadre des animateurs, des activités complexes de formation. Pour les Ceméa, direction, développement et projet éducatif, social ou culturel sont intimement liés. Le directeur travaille dans le cadre d’associations de jeunesse, d’éducation populaire ou de sport, de collectivités publiques, territoriales, du secteur médico-social, d’entreprises du secteur marchand ou de l’économie sociale.

Conditions d'accès


soit être titulaire du diplôme d’État relatif aux fonctions d’animation ou de diplômes reconnus équivalents

soit être titulaire du diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité « animation socio-éducative ou culturelle »

soit être titulaire d’un diplôme de niveau III dans le champ de l’animation enregistré au répertoire national des certifications professionnelles

soit être titulaire d’un diplôme de niveau II enregistré au répertoire national des certifications professionnelles

soit justifier de trente-six mois d’activités professionnelles ou bénévoles, correspondant à deux mille quatre cents heures minimum.

L’entrée en formation est conditionnée par la réussite aux sélections organisées par le centre de formation et à la validation des dossiers d’inscription par la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports.






Les centres de formations